Winston Dental Clinic

Chirurgien-Dentiste à Bruxelles

Avenue Winston Churchill 147 - 1180 Bruxelles

(0032) 2 3450266

À quoi servent les lasers pour les traitements dentaires ?

Source: http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/01/08/16824-quoi-servent-lasers-pour-traitements-dentaires

Le Pr Jean-Paul Rocca, praticien hospitalier à l'UFR d'odontologie de l'université  Nice-Sophia Antipolis et président de la World Federation of Lasers  in Dentistry (WFLD), vous répond.

Choisir un laser, c'est choisir parmi de nombreux lasers et c'est bien là le problème. Lorsque l'on parle de technologie laser, les praticiens risquent de se perdre parce que la bouche n'est pas un environnement uniforme. Expliquons-nous.

La caractéristique essentielle d'un laser (et ce n'est pas la seule) est de produire une lumière monochromatique, c'est-à-dire définie par une seule longueur d'onde. Or chaque tissu a ses propres caractères optiques et une lumière peut être absorbée par celui-ci ou, au contraire, le traverser. Si la lumière traverse le tissu (transmission), elle provoquera des effets en profondeur dont l'analyse peut être soupçonnée à défaut d'être prédictible.

Tissus durs et tissus mous

Or nous disions que la bouche n'étant pas un environnement uniforme, le risque consiste à utiliser des lasers sur les tissus durs qui ne sont pas absorbés par ces tissus, à utiliser des lasers sur les tissus mous qui ne sont pas ou peu absorbés par ces tissus, etc.

Deux exemples suffiront à comprendre ce qui peut se passer. L'émail humain est le tissu le plus minéralisé de l'organisme humain: il est composé pour 97% environ de cristaux d'hydroxyapatite. Le laser Erbium-YAG est fortement absorbé dans l'hydroxyapatite et servira donc à éliminer (vaporisation explosive) ce tissu.

Autre exemple, la dentine est à un moindre degré un tissu minéralisé mais beaucoup plus riche en eau: là encore, le laser Erbium-YAG est adapté en ce qu'il est aussi fortement absorbé dans l'eau. Cette longueur d'onde est donc parfaitement adaptée pour la préparation de cavités, l'élimination du tissu carieux, les préparations de sillons, jusqu'à l'élimination de résines composites inadaptées (parce que aussi absorbé dans le polyméthylmétacrylate et le dioxyde de silice).

À l'inverse, un laser strictement thermique, comme le laser à gaz carbonique, ne pourra pas permettre de réaliser une cavité dans ces tissus en l'absence de vaporisation explosive. Pour les praticiens qui privilégient la chirurgie des tissus mous, le laser à gaz carbonique représente toujours un laser de choix. Très absorbé dans l'hémoglobine, il permettra même une chirurgie exsangue, ce qui n'est pas le cas d'un laser Erbium-YAG.

Que peut-on faire avec un laser? L'évolution de la technologie laser a été, par le passé, lente en particulier dans notre discipline. Peut-être, sinon sans doute, parce que - une fois encore - la bouche n'est pas un environnement uniforme! Cette remarque est de moins en moins vraie au fur et à mesure que les industriels sont en mesure d'investir en recherche et développement.

C'est essentiellement en termes de facilitation que cette technologie est appréciée. Elle l'est dans des domaines aussi divers que les techniques de collage en dentisterie adhésive et microdentisterie. Ce sont des actes tels que scellement des puits et fissures en pédodontie, microcavités, cavités de toutes classes préparées pour recevoir des matériaux composites, élimination d'anciennes obturations composites, préparations de surfaces (collage de brackets orthodontiques, facettes). C'est le domaine des lasers Erbium-YAG et Er, Cr-YSGG.

Er-YAG, Nd-YAG, Diodes…

En ce qui concerne la dentisterie cosmétique, l'éclaircissement des dents, c'est le domaine des lasers Nd-YAG, Diodes, KTP.

Pour l'assistance en endodontie, la décontamination tridimensionnelle et gestion des nécroses pulpaires, élimination de la couche d'enduit, aide opératoire dans les retraitements, avec les lasers Er-YAG, Nd-YAG, Diodes, KTP.

Pour l'assistance en parodontologie-implantologie, avec décontamination des poches parodontales et/ou des péri-implantites, surfaçages radiculaires, incisions et second temps chirurgical en implantologie, avec les lasers Er-YAG, Nd-YAG, Diodes, KTP.

En microchirurgie et chirurgie des tissus mous, avec les lasers CO2, Nd-YAG, Diodes, KTP, pour la gestion des crêtes flottantes, la gestion des sourires dits «gingivaux», l'excision des hypertrophies-hyperplasies, épulis, fibromes et toutes tumeurs bénignes, la chirurgie préprothétique (approfondissements vestibulaires) ou préorthodontique (frénectomies).

Enfin, en chirurgie des tissus durs, avec le laser Er-YAG, pour la régularisation de crêtes, l'allongement coronaire, la chirurgie périapicale, l'excision-ablation des tori et autres anomalies osseuses, désinclusions et collage extemporané de bracket dans un environnement exsangue, etc.

C'est aussi en termes d'innovations que certains gestes peuvent être entrepris seulement à l'aide de lasers: dans les techniques de gommage, par abrasion superficielle (hyperplasies, hypertrophies gingivales, sourires gingivaux, désépaississements, tatouages) ; dans l'aide à la cicatrisation (lasers à basse puissance ou soft lasers).

Temps de tirs

L'évolution pour le futur se fera dans le sens de la probable simplification et donc de machines polyvalentes. On voit déjà se profiler cette évolution avec des lasers combinant diodes, Neodymium-YAG et soft laser plus un laser de visée bleu (soit un total de quatre longueurs d'ondes).

L'évolution se fera encore avec le raccourcissement des temps de tirs jusqu'à la femto voire l'attoseconde (10-15 à 10-18 secondes). Dans ces conditions, il est plus que probable que la perception douloureuse d'un acte chirurgical ne sera plus rapportée. L'évolution, enfin, devra reposer sur la diminution des coûts d'investissement pour le praticien, sachant que sans cette diminution la technique pourrait rester limitée.

Article rédigé par le praticien le 10/09/2018

Fiches patients

  • Les dents chez l’adulte

    Dents de sagesse, détartrage, haleine fraîche, dents sensibles...

  • Les dents de l’enfance à l’adolescence

    Les soins spécifiques pendant la grossesse, la succion du pouce, les premières dents, les caries des dents de lait, les problèmes dentaires des enfants et des adolescents, le rôle du fluor et de l’hygiène bucco-dentaire

  • Les pathologies bucco-dentaires et leurs soins

    Caries, aphtes, abcès, mycose buccale, rôle de la salive, grincement des dents...

  • Les gencives

    Reconnaître et traiter les maladies des gencives. Le déchaussement des dents et ses traitements (détartrage, surfaçage, greffe, chirurgie...)

  • Les prothèses

    Les différents types de prothèses : couronne, inlay, bridge, prothèse amovible...

  • Les implants

    Qu’est-ce qu’un implant, indications et contre-indications, pose d’implants, prothèses sur implants, greffes osseuses...

  • Les choix esthétiques

    Beauté des dents : blanchiment, facettes et autres solutions esthétiques...

  • L'orthodontie

    Le rôle de l’orthodontie : pour qui ? quand et comment ?

  • Les dents et la santé

    Avoir de bonnes dents est l'un des nombreux facteurs d'un bon état de santé. Retrouvez les sujets directement liés à vos dents et à votre santé en général : alimentation, tabac, ronflements, infections à distance, diabète...

  • Prendre soin de ses dents

    Une bonne hygiène dentaire est primordiale pour conserver des dents et des gencives saines : brossage, dentifrice, fil dentaire, bains de bouche...

  • Informations pratiques

    Conseils pratiques (voyages, vacances) et informations sur le cabinet (honoraires...)

  • Quizz et jeux

    Testez vos connaissances grâce aux quizz et jeux.

  • L'équipement du cabinet dentaire

    Quelques explications sur les différents matériels technologiques utilisés au sein du cabinet dentaire

  • Le Laser

  • Biodentine

    Une nouvelle technologie pour éviter de dévitaliser de la dent et réparer les perforations canalaires.

  • Le scanner

  • Le CEREC

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr